pleurnicheur

pleurnicheur, euse [ plɶrniʃɶr, øz ] n. et adj.
• 1774; de pleurnicher
Personne qui pleurniche, geint à tout propos. Adj. Un enfant maussade et pleurnicheur. criard, grognon. Par ext. Air, ton pleurnicheur. pleurnichard.

pleurnicheur, euse ou pleurnichard, arde
adj. et n. Qui pleurniche sans cesse.
Subst. Un pleurnichard. Syn. (Suisse) piorne.
|| Par ext. Ton pleurnicheur, geignard.

PLEURNICHARD, -ARDE, PLEURNICHEUR, -EUSE, subst. et adj.
Familier
A.Subst. et adj. (Celui, celle) qui pleurniche à tout propos, qui à l'habitude de se plaindre, de larmoyer. Synon. pleurard, grognon. Gosse pleurnichard. Supposé quelqu'un qui se plaint du froid, et à qui l'on donne une couverture; s'il la jette à la rue, et continue à gémir sur son sort, n'est-il pas vrai que ce pleurnicheur dégoûte la sympathie (AMIEL, Journal, 1866, p.336). Si le monde contemporain ne renferme pas des racines pour une nouvelle morale, que deviendra-t-il? Les gémissements d'une bourgeoise pleurnicharde ne le sauveront pas, s'il a vraiment perdu ses moeurs pour toujours (SOREL, Réflex. violence, 1908, p.346). Le même glissement vers la fuite du sexe se produit sous le couple père sévère écrasant de sa supériorité une épouse effacée et pleurnicheuse, l'enfant étant à la fois déçu par sa mère et terrorisé par son père (MOUNIER, Traité caract., 1946, p.102).
B.Adj. [En parlant des attitudes, des expressions, du comportement de qqn] Geignard, larmoyant. Il y avait aussi une scène où l'amour, joué par une gamine de douze ans, répondait à toutes les questions: «Oui, maman... Non, maman», d'un ton pleurnicheur, les doigts dans le nez (ZOLA, Nana, 1880, p.1109). Le médecin procédait à la consultation. Près de lui, un grand diable, sec comme une trique, s'expliquait d'une voix pleurnicharde (COURTELINE, Train 8 h 47, Mal de gorge, 1886, II, p.157):
♦ Hâtons-nous de dire que, dans l'intimité, la lèvre retroussée et riante descendait au niveau de la lèvre abaissée et pleurnicheuse; de sorte que, pour la plupart du temps, le bonhomme disparaissait pour faire place au mari brutal et au père absolu.
DUMAS père, Monte-Cristo, t.2, 1846, p.493.
C.Subst. et adj. [En parlant d'un créateur, d'une oeuvre artist.] (Celui, celle, ce) qui cherche par des moyens faciles à attendrir, à émouvoir. Style pleurnicheur. Parmi les gens qui ont la réputation de faire du moderne, nous avons déjà passé en revue les couturiers et les vaudevillistes, il nous reste encore à rendre compte des pleurnicheurs (HUYSMANS, Art mod., 1883, p.68). Et quelle pensée, parfois, que celle d'un Mendelssohn, d'un Brahms, d'un Schumann, et, à leur suite, de cette légion de petits auteurs de Lieder emphatiques et pleurnicheurs! Tout en sable. Point de roc (ROLLAND, J.-Chr., Révolte, 1907, p.388). Nous avons bousculé le penchant pleurnichard en nous. Toute filtration de cette nature est diarrhée confite. Encourager cet art veut dire la digérer. Il nous faut des oeuvres fortes, droites, précises et à jamais incomprises (TZARA, Manif. Dada, 1918, p.29).
Rem. Pleurnichard ajoute gén. une connotation péj. que pleurnicheur n'a pas forcément.
Prononc. et Orth.:[], fém. [-]; [], fém. [-ø:z]. Ac. 1835: pleurnicheur, -euse. Étymol. et Hist.1. 1774 pleurnicheur (DIDEROT, Lettre à Mlle Volland ds OEuvres compl., éd. J. Assézat et M. Tourneux, t.19, p.352); 2. 1878 pleurnichard (J. VALLÈS, Le Voltaire, 8 août cité ds Annuaire de l'Univ. de Sofia, Fac. des lettres, 1970, p.41). Dér. de pleurnicher; suff. -ard et -eur2; cf. pleurnicheux, pleurnicheuse 1808 HAUTEL. Fréq. abs. littér. Pleurnichard: 12. Pleurnicheur: 18.

pleurnicheur, euse [plœʀniʃœʀ, øz] n. et adj.
ÉTYM. 1774; de pleurnicher.
Personne qui pleurniche à tout propos, qui a l'habitude de geindre, de grogner. Larmoyeur (cit.), pleurnichard.Adj. || Gamin pleurnicheur. Criard, grognon.Par ext. || Air, ton pleurnicheur. Geignard, larmoyant, pleurard.
0 Asseyez-vous, mademoiselle, on en a assez de vos chansons. (Victorine pleure). Je vais envoyer les pleurnicheuses tout à l'heure à la porte.
Henri Monnier, Scènes populaires, t. I, p. 175.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pleurnicheur — pleurnicheur, euse (pleur ni cheur, cheûz ) s. m. et f. Terme familier. Celui, celle qui pleurniche. •   Je serai le plus insigne pleurnicheur vieillard que vous ayez jamais connu, DIDEROT Mém. t. III, p. 124, dans POUGENS. •   Elle me répondit… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • pleurnicheur — an., pleurard, (ep. surtout des enfants) : chounya / tchounya / tyouna / tyoula / tchyoula / tyula / tchyula pleurnicheur nf. chf. (Albanais.001), tyourna (001.CHA., Combe Si., CHA.) || tyoulî / tyulî / tyoulafî, re, e an., tyoulré / tyulré /… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • PLEURNICHEUR — EUSE. s. Celui, celle qui pleurniche. C est un pleurnicheur, une pleurnicheuse. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PLEURNICHEUR, EUSE — n. Celui, celle qui pleurniche. C’est un pleurnicheur, une pleurnicheuse. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • pleurnichard, pleurnicharde ou pleurnicheur, pleurnicheuse — ● pleurnichard, pleurnicharde ou pleurnicheur, pleurnicheuse adjectif et nom Familier. Qui pleurniche pour un rien, qui est toujours à se plaindre …   Encyclopédie Universelle

  • pleurnichard — pleurnichard, arde [ plɶrniʃar, ard ] adj. • 1878; de pleurnicher ♦ Qui pleurniche. Gamine pleurnicharde. ⇒ pleurnicheur. Air, ton pleurnichard. ⇒ geignard, larmoyant, pleurard. ● pleurnichard, pleurnicharde adjectif Se dit de la voix, du ton de… …   Encyclopédie Universelle

  • geignard — geignard, arde [ ʒɛɲar, ard ] adj. • 1867; de 1. geindre et ard ♦ Fam. Qui se lamente à tout propos. ⇒ pleurnicheur. Subst. Quelle geignarde ! ● geignard, geignarde adjectif et nom Familier. Qui se plaint, pleurniche sans cesse et pour des motifs …   Encyclopédie Universelle

  • dolent — dolent, ente [ dɔlɑ̃, ɑ̃t ] adj. • XIe; lat. pop. °dolentus, class. dolens, entis, de dolere « souffrir »; cf. doléance 1 ♦ Littér. Qui est affecté par une souffrance physique, un mauvais état de santé. « Il éprouvait à parer son corps dolent [ …   Encyclopédie Universelle

  • larmoyant — larmoyant, ante [ larmwajɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1470; de larmoyer 1 ♦ Qui larmoie. « ces yeux larmoyants » (Diderot). 2 ♦ Pleurnicheur. Voix larmoyante. ⇒ gémissant; fam. geignard. 3 ♦ Hist. littér. Comédie larmoyante, qui vise à attendrir, à faire… …   Encyclopédie Universelle

  • pleurard — pleurard, arde [ plɶrar, ard ] adj. et n. • 1552; de pleurer 1 ♦ Fam. et péj. Qui pleure à tout propos. Un gamin pleurard. ⇒ chialeur, pleurnicheur. N. « je hais les pleurards » (Musset). 2 ♦ Par ext. Air, ton pleurard. ⇒ geignard, plaintif,… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.